05 février 2010

Blagounette

C'est l'histoire d'un homme, en vacances au bord de la mer, dans le Nord de la Bretagne! Il est étendu sur le sable, mais il fait pas vraiment trés chaud et, comme sa main erre dans le sable fluide et frais, celle-ci rencontre un objet métallique allongé!

L'homme s'en saisit et regarde de quoi il s'agit! Il découvre une espèce de vieille théière orientale, toute usée par les ans et la corrosion! Elle est toute couverte de sable collé et incrusté! Ayant du temps à tuer, l'homme entreprends de la nettoyer un peu pour voir quelle tête elle peut avoir, quitte à la jeter par la suite dans une poubelle publique pour qu'un pied égaré dans le sable n'aille pas se colleter avec!

Alors qu'il est là, à frotter énergiquement pour décoller le sable parasite, ........soudain....., une fumée s'élève de l'objet (qui s'avéra finalement être une lampe de trés vieille facture, même si cette dernière n'était pas collée dessus), et sous ses yeux ébahis ce nuage vaporeux prend peu à peu une forme humanoïde! Et c'est ainsi qu'il se retrouve assis dans le sable, face à un individu ressemblant (trés) vaguement à une (horrible) copie du Djinn jouant dans "Le voleur de Bagdad" (Ville ayant eu d'autres attraits dans le passé que celui d'attirer le tourisme américain de masse! ceci étant juste une remarque pour les plus jeunes des lecteurs qui n'ont qu'une idée trés vague du fait qu'il y ait eu un monde avant leur naissance) et tenant toujours à la main une antiquité pas trés.....moderne donc!

"Bonjour mon Maitre" dit le Génie de la lampe! (oui, pour ceux qui ne l'auraient pas reconnu, c'est bien un génie de la même corporation de celui de la lampe d'Aladin! je précise, au cas où...) "Tu m'as tiré (en tout bien tout honneur, bien sûr) de cette lampe-prison où je me morfondais depuis des siècles! Loué sois-tu! pour te remercier, je suis prêt à exhausser un de tes voeux! Choisis-le bien surtout!"

L'homme, un tantinet interloqué, déglutit péniblement, regarda de ses yeux écarquillés l'être magique qui lui faisait face, et émit ce son qui est assez commun aux êtres humains lorsqu'ils doivent prendre une grande décision: "Euuuuuhhhh......"

Le Bon Génie (parce que ça devait être un Bon Génie pour réagir positivement et ne pas se casser direct devant ce lourdeau) lui répondit: "je comprends ton émoi! Calme-toi! réfléchis tranquillement! si tu le permets, je m'allonge un peu parce que quelques siècles tordu dans cette petite lampe, ça manque de confort! encore heureux que je n'ai pas arrêté de fumer!" Et il s'étendit sur le sable!

L'homme bienheureux se torturait l'esprit en se demandant: "Que vais-je pouvoir demander? que vais-je pouvoir demander? ...ça....non!....ça?...non plus....!" Et ce manège dura un long moment que le génie, sans bouillir d'impatience, mit à profit pour raviver ses couleurs un peu flétries par l'obscurité de sa prison!)

Enfin, l'homme dit: "J'ai trouvé, Zeurékaaaa (car il zozotait)!!!!!!!!"

Il se pencha vers le génie et lui dit: "Génie, je rêve d'aller à Bora-Bora mais j'ai peur du bateau et de l'avion! Pourrais-tu construire un pont qui aille d'ici jusqu'à là-bas! tel serait mon voeu!"

Le Génie, regarda l'homme par en dessous d'un air las, et lui répondit: "J'aimerais te satisfaire sais-tu! mais je ne suis qu'un génie! j'ai le pouvoir d'exaucer des voeux, c'est vrai! mais là, ce que tu me demandes tient plus du miracle que du voeu! je suis désolé, je n'en ai pas les pouvoirs! demande-moi autre chose que je puisse t'offrir!"

L'homme, un brin déçu mais quand même un peu malin à mi-temps, se tourna alors vers la seconde idée qui lui était venue et dit: "Génie, j'ai toujours eu des soucis avec les femmes! je ne les comprends pas! chaque fois que je pense avoir fait quelque chose pour leur plaire je me suis trompé, et je suis toujours seul! Mon voeu, c'est que tu me donne le pouvoir de les comprendre, de les satisfaire, de deviner ce qu'elles ont dans la tête et de les rendre heureuses!"

Le génie ne répondit rien sur le moment et sembla réfléchir! Puis il regarda l'homme de son bon regard fatigué de Génie un peu blasé des espérances humaines et lui dit:

"BON!!!! TU LE VEUX COMMENT TON PONT....................???????



Posté par GabrielVH à 19:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Blagounette

    Plus je lisais, plus je me doutais de la fin... pff, t'es trop prévisible!

    Posté par Virginie, 09 février 2010 à 22:04 | | Répondre
  • A mon avis, le fait que tu sois une femme a plutôt dû t'aider! "sifflote"

    Posté par ptinou, 09 février 2010 à 23:30 | | Répondre
  • Pourtant c'est facile de savoir ce que pensent les femmes

    1. Les hommes ont toujours tort
    2. Les hommes ne font jamais rien de bien
    3. les hommes sont tous des obsédés sexuels

    Posté par Movida, 11 février 2010 à 08:49 | | Répondre
Nouveau commentaire